Ex-Absentia

Miroirs d'émoi

04 juillet 2011

La main qui écrit

    Il n’y a pas de héros. Pas plus en ce livre qu’entre les pages de nos vies. Il n’y a que des hommes, des femmes, des enfants, des amoureux, des voltigeurs du temps… La main qui écrit ne doit pas essayer de dépasser ceux qu’elle raconte car seule leur petitesse est capable d’atteindre d’improbables cimes.   Toujours se jouer de l’effacement.   Humble, passeuse, la main qui écrit accompagne les hommes sur le chemin de leurs ombres, entre deux rives, entre deux rêves, d’un exil l’autre, un seul :... [Lire la suite]
Posté par prunelledesmots à 18:39 - Commentaires [5] - Permalien [#]